EN DE

Bienvenue

Les Frères Taquins...

Depuis des années, leur numéro parcourt le monde, ayant déjà fait le bonheur de millions de spectateurs.

Magie de la chose, leur numéro a toujours su garder cette fraîcheur fragile du moment... Comme si tout pouvait arriver... Et tout arrive, à chaque fois...

C’est peut-être aussi parce que le numéro est né dans la rue, avant de connaître la carrière que l’on sait... Tellement important de ne jamais oublier ses racines.

Au lever du rideau, on est d’entrée séduit, complice, un peu inquiet aussi, par ce montreur de foire, fier de nous présenter “sa” merveille... Un androide, automate à figure humaine, semblant surgir du siècle dernier... Comme par magie, les rouages se mettent en marche, et l’automate nous emmène déjà dans son monde impeccablement réglé, ou les mouvements huilés, évoquent autant la finesse de la chose bien faite que l’inexorable répétition d’un semblant de vie trop parfait...

Et puis tout va très vite, la trop parfaite mécanique semble ne plus vouloir communiquer, comme figée par manque d’Amour... Son Montreur, compatissant, ira chercher dans le public, l’âme soeur, brièvement envisagée... imperceptiblement indiquée...

Dès lors, le numéro bascule... l’automate découvre, retrouve, des sentiments plus qu’humains, et comme dans un rêve de commedia del arte, les deux protagonistes vivront un moment magique aussi drôle qu’intense.

Je ne vous en dirai pas plus, il faut le voir, le vivre... l’avoir vécu... De cette comédie qui fait mouche à tous coups, ressort un bonheur partagé immense... Allez voir les frères Taquins. Un trésor est caché dedans...

Gaetan Bloom.